Publié le 13 Août 2014

Les bonnes choses ont une fin, qui est généralement proportionnellement décevante à la qualité qui précédait.

Et puisque l'équilibre est à 3 points, nous concluerons notre exploration des instruments oubliés par cette troisième étape.

Chronique C'est ainsi qu'un la est grand : le saxophone

Du galiléen "Saexe" : machin ; et du finnois "Fôon" : entrejambe.


Sorte d'objet piccolo ou baryton, très éloigné de quoi que ce soit de connu.

Les exemplaires, non numérotés, n'ont pas été utilisés par Strauss dans son Prélude à l'Après-midi d'un Saxophone. Le chef d'orchestre ne s'en informe de toute façon jamais avant l'exécution par la phrase convenue : "Puis-je vous demander votre numéro de saxophone ?"*



* L'auteur se permet cette fois d'attirer le blâme public sur Friedrich Von Barboteu, douzième saxophoniste de l'ex-orchestre d'Hiroshima, pour cette plaisanterie constrenante.

extraits de Le basson n'est pas contagieux, Vincent Lajoinie, éd. Van de Velde, 1993

Vous comprenez maintenant d'où vient cette rubrique, c'était une façon d'annoncer tout doucement le projet du premier semestre : célébrer le bicentenaire d'Adolphe Sax, inventeur (entre autres choses) du saxophone.

Les informations concernant ce concert exceptionnel seront affichées ici même, alors restez connectés !

- Dernière minute : un saxophoniste vient de battre le record du monde du 100m, il a fait 102 m !!-

Voir les commentaires

Rédigé par Harmonie Saint Clair de Nantes

Publié dans #Instruments

Repost 0

Publié le 6 Août 2014

Vous allez sans doute découvrir un instrument qui est pour moi un usurpateur, reprenant l'un des instruments préférés mais en substituant un bec à anches à l'embouchure qui est de loin le symbole des plus belles musiques !

Chronique C'est ainsi qu'un la est grand : le sarrusophone

Du galiléen "Sar'uhs" : très grand tube ; et du finnois "Fôon" : entrejambe.


Sorte de contrebasson baryton, très éloigné du hautbois piccolo.

En jouer n'infatue pas son propriétaire.


Les exemplaires, rarissimes et numérotés de 1 à 14, sont fabriqués à la main avec des rebuts de contrebassons par des ouvriers alcooliques et taciturnes. Les écarts d'un modèle à l'autre étant toujours considérables, il est d'usage que le chef d'orchestre s'en informe avant l'exécution par la phrase convenue : "Puis-je vous demander votre numéro de sarrusaphone ?"*


Strauss et Schillings n'ont pas osé lui consacrer un concerto, et Debussy a remanié au dernier au dernier moment son Prélude à l'Après-midi d'un sarrusaphone pour en tirer la version affaiblie que l'on connaît.



* L'auteur remercie toujours Friedrich Von Barboteu, troisième sarrusaphone de l'ex-orchestre de Beyrouth, pour cette plaisanterie laborieuse.

extraits de Le basson n'est pas contagieux, Vincent Lajoinie, éd. Van de Velde, 1993

Vous aimez ça, vous, les faux instruments ?

Alors, cadeau pour notre dernière surprise, nous rendrons visite à l'arlésienne de l'orchestre.

Voir les commentaires

Rédigé par Harmonie Saint Clair de Nantes

Publié dans #Instruments

Repost 0