200 ans Sax

200 ans Sax

L'harmonie de la Saint-Clair rend hommage à l'inventeur des saxhorns, des wagnériens, et des saxophones !

Adolphe Sax

200 ans Sax

Antoine-Joseph Sax, connu sous le nom d'Adolphe Sax, naît le 06 novembre 1814 à Dinant (Belgique), d'un père facteur d'instruments, Charles Joseph Sax (1790-1865).

Il commencera logiquement à travailler avec lui, et à améliorer les techniques instrumentales. A 15 ans il présente en concours deux flûtes et une clarinette, puis une clarinette à 24 clés, puis des brevets pour la clarinette basse.

En 1841 il s'installe à Paris et rapidement ses bugles "à touche" (à pistons) font sensation. Cette famille de tubas qui va du sopranino (petit bugle) au contrebasse va être surnommée "saxhorns" (littéralement "cornes de Sax").

200 ans Sax

Dans la foulée il crée "un instrument qui par le caractère de sa voix pût se rapprocher des instruments à cordes, mais qui possédât plus d'intensité et de force que ces derniers" [brevet du 21 mars 1846].

Berlioz est le premier à le diriger en concert, Adolphe Sax lui-même jouant le prototype ressemblant encore fortement à un ophicléide auquel on aurait accolé un bec de clarinette. Le brevet est déposé lorsqu'une famille complète existe, du soprano au baryton. En réalité deux familles, une pour la musique symphonique (on le retrouver par exemple dans le Bolero de Ravel) une pour la musique militaire, dont sont issues nos harmonies (d'où dérivent les big-bands de jazz et les fanfares festives).
L'instrument a vécu des périodes de présences ou de rejet par les orchestres symphoniques selon l'aura dont disposait son inventeur, jusqu'à ce que le jazz le réinvente. Il a depuis continué d'être développé, du piccolo soprillo à l'énorme tubax conçu en 1999.

En 1876 Richard Wagner vient demander à Sax un instrument avec une sonorité entre le cor et le saxhorn pour jouer le thème du Valhalla (où vont les valeureux guerriers après leur mort) dans L'anneau du Nibelung. Ce sera la "tuba wagnérien", ou "tuben", même s'il s'agit en fait d'une technique de cor.

====

Date

Samedi 31 janvier 2015, à 14h30, salle Bretagne.

====

Conférence

Stanislas Janin est professeur d'histoire de la musique, d'analyse et d'écriture au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. Ses travaux ont porté notamment sur les musiques folkloriques américaines et le répertoire d'harmonie, ils s'intéressent désormais au répertoire pédagogique et aux sciences de l'éducation.
Il proposera une lecture globale des travaux de Sax et de leur inscription dans leur époque, avec une introduction contextualisée de chaque oeuvre jouée.

====

Concert

Sous la direction d'Yvan Teypaz, l'harmonie de la Saint-Clair propose depuis l'an dernier des projets originaux (soirée cinéma, spectacle de manipulations) dans la suite desquels s'inscrit cette conférence-concert.
Les musiciens amateurs de l'harmonie rendent ainsi hommages à leurs prédécesseurs qui, depuis la création de la première clique dans cette association du quartier Zola à Nantes en 1908, ont joué des chansons populaires, des génériques de films, des airs symphoniques, et se mettent désormais aux styles actuels.


Des musiciens du Big-band universitaire viendront nous prêter main forte pour ce programme. Cet ensemble d'amateurs étudiants ou personnels de l'université fait sonner depuis 1996 ses notes bleues et funky dans la région nantaise.

200 ans Sax

Nous balayerons les grandes parties où le saxophone a été mis en valeur depuis les musiques du XIXème siècle (L'Arlésienne de Bizet) jusqu'aux phénomènes actuels comme le hip-hop (Thrift shop de Macklemore et Rayn Lewis) en passant par les musiques les plus populaires dont le jazz américain (Bird's lament de Moondog) ou l'hora d'inspiration ottomane sans oublier les génériques de films et de policiers (The Pink Panther de Mancini).

Nous mettons en avant le saxhorn avec une pièce, et non des moindres : Fantaisie brillante d'Arban, une des partitions les plus difficiles pour instruments à 3 pistons. C'est Jean-Charles Bontemps qui aura la lourde charge de tirer la quintessence de cet ancêtre des euphoniums actuels.

====

Pratique

Salle Bretagne, 23 Rue Villebois Mareuil, 44000 Nantes

Nous conservons notre ambition de permettre au plus grand nombre de venir nous écouter en conservant des tarifs abordables. L'entrée plein tarif est donc à 5€, et il y a un tarif réduit à 3€ (demandeurs d'emploi, moins de 18 ans, étudiants, sur justificatif, et réservation groupe > 10 personnes).

Et comme d'habitude, vous pourrez acheter de quoi goûter sur place durant l'entr'acte (nous ne vous cachons pas que ça paie aussi une partie des frais d'organisation!).

Rédigé par Harmonie Saint Clair de Nantes

Publié dans #Infos concerts

Repost 0